L'Action Juste


 

 

Contrairement aux autres pratiques Yoguiques, le Karma Yoga ne recourt à aucune sadhana (ascèse) spécifique. Comme il consiste exclusivement en une attitude intérieure dans l'action, il peut être pratiqué par tous, quel que soit l'âge, le sexe, les conditions de vie et la religion de celui ou celle qui le pratique.

 

Le Karma Yoga étant "l'art de vivre l'action", il s'adresse aussi bien aux personnes qui pratiquent le Yoga qu'à celles qui ne le pratiquent pas. Mais de quelle action et de quel art est-il question ? Pour tenter d'y répondre, nous allons commencer par éclaircir ce que l'on entend par les mots : "Karma", "action", "Dharma" et "Yoga"...

 

Karma

Le Karma est le résultat d'une action. L'action étant la cause et le karma, l'effet.

Lorsque vous lancez une balle contre un mur, elle rebondit sur celui-ci pour revenir vers vous. L'action : le fait de lancer la balle - créé un effet : le retour de balle - considéré ici comme le karma généré par l'action. Il en est de même pour toutes les actions de notre vie. Toute action génère ainsi un karma dont la nature peut être perçue comme bonne ou mauvaise, positive ou négative... selon le point de vue de celui qui l'observe. Le karma (retour de balle) prend plus ou moins de temps pour se manifester, au point que certains karmas ne se manifesteront que dans une vie future. La notion de karma fait ainsi partie intégrante du processus de réincarnation

 

Action

Tout ce qui est susceptible de générer un karma est considéré comme action. Sont ainsi nommés "actions" non seulement les actes, mais également les pensées, les paroles, les émotions et les sensations. A chaque seconde de notre vie nous créons ainsi du karma par nos pensées, nos actions, nos paroles... le simple fait de respirer crée du karma. Action et Karma sont ainsi étroitement liés l'un à l'autre, comme le lait et l'eau, au point que le mot Karma est devenu synonyme d'action (Karma Yoga)

 

Dharma

Le Dharma est l'action Juste. Est considérée comme une "action juste", toute action (telle que définie précédemment) qui concourt à la manifestation du plan de vie de l'âme incarnée, dans le respect de l'ordre de sa propre nature et du cosmos. Le Dharma est ce qu'un être est venu réaliser sur terre, selon l'ordre des choses et les lois cosmiques. Karma et Dharma se révèlent être étroitement liées l'un à l'autre, bien que différents l'un de l'autre. En effet, s'il est juste d'affirmer que le Karma détermine le Dharma d'un individu, il est tout aussi juste de dire que certains Karmas peuvent être adharmiques ("a" privatif. Adharmique : non justes, contre nature) pour ledit individu. Un individu peut ainsi bénéficier d'un karma "positif" en un certain domaine, sans qu'il soit pour autant juste pour lui d'expérimenter certaines situations auquel ce karma lui donne pourtant accès. Si le karma d'une personne lui permet par exemple de vivre une vie de moine, cela ne signifie pas pour autant que cela soit son dharma en cette vie. En cela, Karma et Dharma peuvent différer l'un de l'autre. Pour le comprendre plus facilement, pensez à ces coupons cadeau que certaines grandes surfaces vous offrent lors de vos achats. En fin d'année vous avez cumulé un certain nombre de points (associés dans mon exemple au karma) qui vous donnent accès à un certain nombre de cadeaux (assimilés au dharma). Si vous avez cumulé 50 points, vous ne pouvez accéder aux cadeaux qui en nécessitent 200. Par contre si vous avez 200 points, vous pouvez accéder à la fois aux cadeaux à 50, 100 et 200 points.

Imaginons à présent que vous ayez besoin d'une bouilloire, d'une valeur de 75 points. Il est juste alors d'utiliser vos 75 points (karma) pour l'obtenir, quand bien même vous disposeriez de 200 points au total. Il ne serait pas juste en pareille situation (adharmique) d'utiliser vos 200 points pour avoir une télévision dont vous n'auriez absolument pas besoin (situation de vie déjà vécue par exemple). On comprend ainsi que ce qui est Juste pour une personne, ne l'est pas pour une autre. Le Dharma d'un individu n'est pas le Dharma d'un autre, l'essentiel étant de vivre notre propre dharma dans le respect des lois de notre propre nature et du Cosmos. Le Dharma personnel est ce que nous sommes venus réaliser en cette vie, ce dont nous sommes porteurs et qui nous élève à la fois

 

Yoga

Est considéré ici comme "Yoga" tout ce qui concourt à la réalisation du Soi, à la réalisation de l'Union ultime.

Lors de la première incarnation de toute âme manifestée, le Un se fait deux. L'âme devenue individualisée (séparée de sa moitié perdue) chemine d'incarnations en incarnations en quête de l'unité perdue. Le but de toute manifestation est ainsi de revenir à l'unité. Mais il ne s'agit pas de la même unité que celle dont l'âme est issue à l'origine. Car durant son parcours initiatique, de vies en vies, l'âme en cheminement (nommée Khepri en Egypte) devient de plus en plus consciente et manifeste son plein potentiel. Lorsque les deux moitiés qui avaient été séparées lors de leur première incarnation (les âmes jumelles) sont chacune parvenues au point ultime de leur croissance individuelle, l'union peut alors à nouveau avoir lieu. Une union renouvelée, plus consciente et plus manifestée qu'elle ne l'était au départ.

Tout ce qui concourt à la réalisation de cette Union ultime se nomme Yoga

 

Vers une première définition du Karma Yoga

Toute action Juste entreprise dans le respect des lois de notre propre nature et du cosmos - visant à la réalisation de l'Union ultime  (couramment nommée "réalisation") - est Karma Yoga.

 

Le Karma Yoga s'avère ainsi être "l'art de vivre l'action". Nous venons de préciser de quelle action il s'agit, il nous reste à présent à définir la notion d'art de vivre...